Design ressourcé
 

La recherche au CRD se concentre sur des problématiques de design émergentes, régulièrement motivées par des questions extérieures à son champ dans les domaines des sciences dures, des écologies, des systèmes de représentations démocratiques, des réalités et des corps augmentés et des connaissances patrimoniales. 

C’est la raison pour laquelle la notion de ressource, et ses implications quantitatives et qualitatives aujourd’hui centrale dans nos sociétés, articule les cinq axes de recherche du CRD. Ils constituent le paysage d’un laboratoire ouvert sur des milieux innovants ou patrimoniaux où les doctorants et les chercheurs peuvent évoluer dans deux cadres stimulants : la grande école de création industrielle française et l’école normale supérieure au sein de l’université Paris-Saclay, 1ère université française dans le classement de Shangaï 2020.

Axe 1 : design en laboratoires. Construction de la connaissance scientifique et formes de l'invention.  

Les ressources sont méthodologiques, expérimentales, dé-disciplinairisées, ancrées dans l’espace des idées, de différents écosystèmes et de leurs interconnexions. Leurs matériaux sont les concepts, les protocoles, les choix, le flou, le hasard, le complexe, le potentiel et le non-advenu.

Axe 2 : design des dispositifs. Corps augmenté, espaces numériques et fabrication des imaginaires techniques.

Les ressources sont les données organisant et résultants des expériences vécue en situation d’utilisation. Les dispositifs expérimentaux de chaque recherche, ses composantes matérielles et immatérielles, existantes ou comme hypothèses formelle en évolution, sont les cadres opérants de ces ressources. Enfin l’imaginaire inventif est premier, en ce qu'ii meut et préside à la création des dispositifs et à leur analyse comme visées du design.

Axe 3 :  Design et écologie. Milieux naturels et urbains, systèmes de production et transformation des normes.

Les ressources sont des personnes, des lieux et des choses qui existent au sein des systèmes de design. Ce sont des éléments matériels à la fois naturels et culturels, anciens et nouveaux ; ce sont les relations sociales qui rendent le design possible (par exemple, de la consultation d'experts à la participation collective avec les communautés). Ce sont les relations environnementales nécessaires au fonctionnement du design (en termes écologiques à travers les échelles d'espace et de temps).

Axe 4 : Design et politique. Citoyenneté, collectifs et institutions.

Les ressources sont les formes, sensibles et idéelles, dans lesquelles le politique existe pour nous. Elles sont par ailleurs les formes collectives, institutionnelles ou portées par la société, dans lesquelles s’opèrent aujourd’hui l’invention ou les réinventions du politique. Il s’agit alors d’étudier, et d’accompagner, les façons dont le design contribue à ces manifestations, conceptions, et invention du public et du politique.

Axe transversal. Études critiques ; Histoire & épistémologie du design.

Les ressources y sont documentaires, patrimoniales et digitales. L’étude de ces matériaux éclaire la façon dont le design et les designers ont pu observer, étudier et participer aux évolutions des sociétés. En encourageant la position du designer comme historien de sa discipline et les doctorats en histoire du design, l’axe Études critiques construit une épistémologie de la discipline. L’axe articule archives et humanités numériques et initie une histoire critique.

 

news
04/06/2021 09:00 Du 4 au 25 juin, les élèves du Master 2 Recherche en Design et des doctorant·es du Centre de Recherche en Design présentent leurs projets de recherche en design. +
07/07/2021 14:30 Roland Cahen, enseignant à l’ENSCI, soutient son Habilitation à Diriger les Recherches (HDR) sur le design des dispositifs sonores. Diffusé sur YouTube. +
15/09/2021 14:00 Dépôt des appels à communication Journée d'Étude sur le doctorat Cifre et les agences d'architecture.   +